google.com, pub-9911462289596181, DIRECT, f08c47fec0942fa0

IMG_0752Understar vous propose de découvrir les artistes dans leur intimité.

Nous sommes en plein mois de février, et il fait froid. Muni de mon écharpe et de mon bonnet, je grimpe dans la voiture direction : Évry.

J’ouvre mon Spotify, je suis prête pour un petit voyage dans la célèbre ville du 91 pour rencontrer deux rappeurs originaires des Épinettes.

Après 50 min de voiture, j’arrive au lieu de rendez-vous, « Le Corner ». Un barbershop qui a de la gueule ! Bienvenue dans une des facettes de Dayron Clash et Rafee, le binôme de Lord Mafia.

Understar est allé à la rencontre du groupe afin de vous présenter leur tout nouvel EP, fraîchement sorti le 14 décembre dernier, « Lord Of Trap 2 »

Dayron Clash – « On a sorti Lord of Trap 2, c’est dans la continuité du premier. C’est un Ep de 7 titres. Et on essaye de le défendre le plus possible. »

Une suite au premier projet avec, évidemment, quelques évolutions.

Rafee – « Alors déjà, le premier gros changement comme on peut le voir, c’est qu’on était trois et maintenant, on est deux. Ça fait déjà une grosse différence. » 

Dayron Clash – « On avait commencé le projet à trois et forcément, on a du tout modifier pour l’adapter à deux. Au final, on a réussi à finir plus vite que le premier « Lord of Trap ». Et niveau sonorité, on reste dans la Trap. Après, si vous écoutez bien le projet, il n’y a pas que ça. Par exemple le dernier titre – OG avec Stomy Bugsy en featuring, ce n’est pas de la Trap. ».

Rafee – « On est à fond dans la Trap, mais il y aura toujours un ou deux tracks avec d’autres sonorités. Mais tout un projet avec autre chose que de la Trap… Non ! Et en vrai, quand on dit Trap, c’est tout ce qu’on entend en ce moment, et je ne trouve pas que l’on fait la même chose. C’est plus du Dreap. C’est une autre branche de la Trap. »

Je rebondis sur Stomy Bugsy. Vous avez pas mal de collaborations comme Maska ou encore Liza Monet. Racontez-nous un peu comme ça s’est mis en place ?

Dayron Clash – « Souvent, on les contacte sur Internet. Après, une personne comme Maska, on se parlait déjà avant. On a établi des liens et on a vu que le feeling est passé des deux côtés et voilà. »

Rafee – « C’est vrai qu’avec Maska c’était différent. C’est quelqu’un de très humain. Et lui comme nous, on a voulu privilégier ce côté avant de passer à la musique. On voulait voir si déjà, on s’accordait. C’est devenu un ami. C’est cool pour un gars qui a déjà fait un bon bout de chemin, de garder cet état d’esprit. C’est un bel exemple. Alors qu’avec d’autres artistes, c’est juste une question de musique, ils aiment bien ce que tu fais, il accepte le feat. et puis voilà.»

IMG_0756

On va continuer de parler de votre style musical. Vous êtes réputés pour vos paroles crues et directes. Est-ce de l’Ego Trip ou est-ce votre nature ?

Rafee – « On a l’air d’être violent ? (rires). On a souvent cette question qui revient, mais je ne trouve pas qu’on est cru. Oui, on est direct ! Après, on est comme tout le monde, si tu nous fais chier, on va te rentrer dedans, mais si tu es cool alors on va l’être aussi. On est juste humain quoi ! C’est comme ça que l’on parle, ça reste des paroles que l’on pense. »

Dayron Clash – « C’est juste ce qu’on voulait exprimer à ce moment, par rapport au thème. Si on est énervé ou pas, si on veut du sale ou pas. Après, ce n’est pas méchant, mais le monde est cruel ! Ce ne sont pas mes paroles qui vont choquer le monde. Il y a des choses bien plus graves. Après, oui c’est un peu de l’Ego-Trip »

D’où viennent vos inspirations ?

Dayron Clash – « Je ne suis pas trop « film » ou « série ». Moi, c’est vraiment musique à fond. Je pourrais me bousiller à ça ! J’écoute principalement du rap américain après, c’est varié. Mais je ne regarde pas la télé, pas les infos. C’est plus ce que j’ai vécu ou ce que mes proches ont vécu. »

Rafee – « Pareil je suis très « rap américain », Atlanta, je suis à fond dedans. Sinon mes autres inspirations, ça va être les mangas à l’ancienne : les DBZ, Street Fighter, Mortal Kombat… »

Si vous deviez définir ce projet en un seul mot, lequel ça serait ?

Dayron Clash – « Fort ! »

Rafee – « Je dirais innovant. »

Quel est votre titre préféré de cet EP ?

Dayron Clash – « Franchement… Je les aime toutes. 

Rafee – « C’est dur… Au début je disais Bad Bitch après, je disais plutôt l’Intro. En vrai, ça dépend du moment. Et quand tu commences à te poser trop de questions… C’est que tu les aimes toutes. »

Avant de continuer, laissez-moi vous parler du lieu.

IMG_0782Une déco sobre avec des belles lumières et surtout une ambiance chaleureuse et détendue. Les deux amis ont souhaité nous partager ce lieu de rencontre pour les habitants d’Évry. C’est un endroit important et propre à eux. En effet, le barbershop est tenu par un de leur ami d’enfance. C’est ici que tout se passe. Que ce soit au travail ou dans la vie, Lord Mafia est toujours entouré des bros, des amis d’enfance.

Et ça se ressent dans la musique. Les deux amis sont sur la même longueur d’onde, pas de rôle distinct, chacun apporte sa pierre à l’édifice.

Rafee – « Lord Mafia c’est une entité, on est un groupe mais, on forme une seule personne. C’est-à-dire qu’on est sur un pied d’égalité. ».

Toujours dans l’esprit « en famille », Lord Mafia est signé sous le label GP World Entertainment, crée par un autre ami d’enfance.

Rafee – « Nous, c’est comme ça que l’on fonctionne… On ne travaille qu’en famille. Notre pote, il a créé son Label de Rap et normal, il a voulu que ses premiers artistes ça soit nous. »

Dayron Clash – « En vrai, tout s’est fait en même temps que ce soit le barbershop, le Label ou même nous. On s’est lancé plus ou moins, tous ensemble. »

Et niveau de votre visuel, de vos clips ?

Dayron Clash – « On travaille avec les mêmes personnes depuis les trois derniers clips. Le gars a su nous capter, il nous connaît. On fait la musique et lui, il met en place le scénario. »

Rafee – « Il s’appelle Julius, c’est le frère à Biffty. Et pour l’instant, c’est lui qui fera tous nos clips. Il a carte blanche. »

IMG_0772On va finir sur les projets ?

Rafee – « Pour le moment, on se concentre sur la promotion de « Lord of Trap 2 », mais ce qu’on peut dire, c’est qu’on travaille déjà sur « Lord of Trap 3 ». Ça va arriver cette année. On n’en dit pas plus ! »

Dayron Clash – « Sinon on fait pas mal d’interviews, de radio et des showcases. »

Une chose est sur, ces grands amoureux de l’influence américaine ont pour projet de partir un jour, puiser à la source de nouvelles inspirations. En attendant, je vous laisse découvrir leur dernier clip – INTRAP, 4ème extrait du EP Lord Of Trap 2

A propos de l'auteur

Journaliste Reporter, Photographe.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.